Une campagne digitale pour combler l’écart

  • Jonathan Noack

elleXX est plus qu’une simple gamme de produits financiers pour les femmes. Le lancement du site Web elleXX.com Ă  l’automne 2021 a donnĂ© le coup d’envoi d’une campagne multimĂ©dia. elleXX a l’ambition de fonder un mouvement avec une mission en tĂȘte : « Close the Gaps ».

En savoir plus sur nos services DĂ©veloppement sur-mesure et CMS.

La nouvelle solution financiĂšre pour les femmes

elleXX est solution nouvelle qui surprend et Ă©veille les consciences. Aujourd’hui encore, les connaissances dans le domaine financier sont trop souvent prĂ©sentĂ©es de maniĂšre rĂ©barbative, incomprĂ©hensible et inadaptĂ©e aux femmes. elleXX entend changer les choses en utilisant des procĂ©dĂ©s narratifs modernes (storytelling) et un langage adaptĂ© au public ciblĂ©. Le site Web est Ă©galement une plateforme d’actualitĂ© sur laquelle de nouveaux articles sont publiĂ©s quotidiennement. Mais ce mouvement va bien au-delĂ  encore. Le sujet des finances est abordĂ© par l’intermĂ©diaire de plusieurs mĂ©dias. L’accent est mis sur des sujets et des personnes qui n’ont souvent pas voix au chapitre sur les plateformes classiques ou dans les articles des mĂ©dias. elleXX va encore plus loin en crĂ©ant sa propre communautĂ©. En devenant membres, les lecteurs·trices font partie de la communautĂ©, donnent activement leur avis ou se mobilisent pour des campagnes sur les rĂ©seaux sociaux. Ce sont lĂ  autant de moyens de soutenir la production des contenus et d’accomplir la mission « Close the Gaps ». Les membres bĂ©nĂ©ficient par ailleurs de contenus exclusifs et de rĂ©ductions pour certains Ă©vĂ©nements. En plus de la newsletter gratuite et de l’espace membres, elleXX propose Ă©galement ses propres produits financiers en partenariat avec des instituts financiers.

Le produit

Depuis le site Web jusqu’à l’espace membres en passant par la newsletter, les utilisateurs·trices bĂ©nĂ©ficient d’un accompagnement actif. Quelle que soit la façon dont elle rejoint la communautĂ©, une personne en devient un membre actif dĂšs qu’elle y entre. elleXX n’est pas une campagne Ă  court terme, mais bel et bien un mouvement qui veut faire avancer les choses Ă  l’aide de rĂ©cits puissants, de personnalitĂ©s influentes et de conseils pratiques. Plusieurs rubriques, actuellement au nombre de trois, Ă©clairent la question des finances sous tous ses aspects. « Money Talk », comme son nom l’indique, donne la parole aux femmes pour parler d’argent, sans fard et sans dĂ©tour. On y parle des risques, des horizons de placement et des calendriers d’investissement. Dans la rubrique « Questions aux hommes », les auteurs·trices posent aux hommes des questions habituellement adressĂ©es aux femmes. Nous avons par exemple interrogĂ© Viktor Giacobbo sur ses ongles et nous avons voulu savoir comment Ruedi Noser arrivait Ă  concilier ses activitĂ©s professionnelles et son rĂŽle de pĂšre avant de lui demander s’il n’était pas un mauvais pĂšre. La rubrique « Corporate Diversity » raconte chaque semaine une histoire sous forme de feuilleton. L’autrice Eva von Adam y dissĂšque le comportement des groupes d’entreprises sans concession, mais avec talent. Les hĂ©roĂŻnes qu’elle a crĂ©Ă©es dans le monde des affaires sont Ă  la fois tendres et drĂŽles. L’interaction directe avec les utilisateurs·trices est recherchĂ©e. Que ce soit Ă  travers la newsletter personnelle envoyĂ©e chaque semaine, au travers des discussions directes ou au grĂ© des Ă©changes sur les rĂ©seaux sociaux. Nous souhaitons Ă©galement crĂ©er diffĂ©rents Ă©vĂ©nements sur le thĂšme des finances. Et donner des conseils et des astuces Ă  la poursuite de cet argent dont on dit qu’il mĂšne le monde, car les femmes doivent dĂ©sormais avoir leur mot Ă  dire.

La collaboration

De la conception au dĂ©veloppement en passant par la mise en page, elleXX.ch est le fruit d’une Ă©troite collaboration. D’emblĂ©e, les fondatrices d’elleXX et l’équipe de Liip se sont parfaitement entendues. En priorisant et en orientant les activitĂ©s de dĂ©veloppement sur les fonctions et les parties les plus importantes de la plateforme de maniĂšre systĂ©matique, nous avons rĂ©ussi Ă  dĂ©velopper une plateforme fonctionnelle en trĂšs peu de temps. Dans une configuration agile, dĂ©finir des prioritĂ©s consiste aussi Ă  dĂ©finir ce qui ne sera pas fait immĂ©diatement, ce qui donne naturellement lieu Ă  des discussions constructives. L’équipe Ă©tait composĂ©e de personnes vivant et travaillant aux quatre coins de la Suisse. Les rĂ©unions ont donc eu lieu tantĂŽt en ligne, tantĂŽt en prĂ©sentiel, selon les besoins. Les deux Ă©quipes ont toujours Ă©tĂ© pleinement motivĂ©es pour apporter leur contribution Ă  la mission assignĂ©e par elleXX. Outre le dĂ©veloppement du site en lui-mĂȘme, Liip a Ă©galement puisĂ© dans son savoir-faire pour assurer le dĂ©veloppement des interfaces avec les partenaires et les autres systĂšmes d’elleXX.

Par des femmes pour les femmes

Les fondatrices d’elleXX souscrivent elles-mĂȘmes Ă  la devise qu’elles se sont fixĂ©e : « Close the Gaps ». Depuis des annĂ©es, elles lancent des campagnes, des Ă©vĂ©nements et des projets dans le but de donner aux femmes une tribune et l’attention des mĂ©dias. Le site Web elleXX.com s’engage concrĂštement en faveur de l’égalitĂ© des chances sur le sujet des questions financiĂšres. Qui connaĂźt mieux le groupe cible que le groupe cible lui-mĂȘme ? « Par des femmes pour les femmes » : voilĂ  le mot d’ordre du concept global, qui offre une multitude de perspectives et, dans le mĂȘme temps, un repĂšre pour s’orienter. Le public ciblĂ© est naturellement plus resserrĂ© que les 49,62 % de femmes en Suisse. elleXX bĂ©nĂ©ficie d’une approche multimĂ©dia et d’une vision graphique et crĂ©ative ambitieuse. Le projet intĂšgre le feedback du groupe cible de maniĂšre systĂ©matique. Que ce soit sur les rĂ©seaux sociaux ou Ă  travers la newsletter, la communautĂ© est importante et dispose d’une vĂ©ritable voix. À commencer par la rĂ©daction des contenus. Impossible de ne pas voir les bandeaux noirs « Close the Gaps » sur les rĂ©seaux sociaux. Les membres et les abonné·e·s postent des photos mettant en scĂšne les bandeaux dans les lieux oĂč l’égalitĂ© n’est pas encore d’actualitĂ© et Ɠuvrent ainsi Ă  la prise de conscience. Il existe Ă©galement un filtre « Close the Gaps » sur Instagram. Les femmes s’engagent Ă©galement pour la vision « Close the Gaps ».

Conclusion

La portĂ©e et l’impact commencent par un mouvement et une plateforme digitale. Le groupe cible s’élargit de plus en plus. Le mouvement prend de l’ampleur et tout cela grĂące Ă  la confiance placĂ©e dans la collaboration et la vision commune.


Qu’en penses-tu?