Plongée au cœur de l’environnement digital de la BCF

  • Valentin Delley

Comment rĂ©duire la complexitĂ© dans un projet multiplateforme ? D’abord en dĂ©couplant l’architecture et en dĂ©veloppant des plateformes individuelles qui se connectent. Pour cela, nous utilisons des passerelles API et portails. Comment ? Suivez-nous dans l’environnement digital de la BCF.

En savoir plus sur nos services DĂ©veloppement sur-mesure et CMS.

Coopération étroite avec des fournisseurs de logiciels bien établis

Jouer le rĂŽle du petit nouveau n’a rien de facile : on ne peut pas arriver comme une fleur et dire Ă  tout le monde de faire comme on l’a dĂ©cidĂ©. Nous avons ainsi choisi d’avancer progressivement vers une vision commune et de laisser faire Ă  chacun∙e ce qu’il∙elle savait faire de mieux. Une mĂ©thode qui s’est rĂ©vĂ©lĂ©e trĂšs efficace.

La BCF disposait dĂ©jĂ  d’une infrastructure solide et sĂ©curisĂ©e, notamment sur le plan du rĂ©seau et de la sĂ©curitĂ©. Nul besoin de rĂ©inventer la roue. Rien n’a changĂ© pour les utilisateurs∙rices en matiĂšre d’authentification et d’accĂšs aux applications. Nous avons utilisĂ© pour nos portails les Web Application Firewalls (WAF, pare-feu d’applications web) et la solution Identity and Access Management (IAM, gestion des identitĂ©s et des accĂšs) existants.

Mises en ligne fréquentes avec détection précoce et résolution rapide des défauts

La mise en ligne de grandes applications dans le domaine bancaire n’est pas nĂ©cessairement une partie de plaisir, car de nombreux problĂšmes peuvent se poser. Par exemple, des jeux de donnĂ©es corrompus ou des fonctionnalitĂ©s essentielles qui ne sont plus accessibles, le tout entraĂźnant l’indisponibilitĂ© momentanĂ©e des applications.

Il n’existe pas de formule magique pour Ă©viter de commettre des erreurs ou de dĂ©ployer des bugs. NĂ©anmoins, grĂące aux pratiques DevOps modernes, la plupart de ces problĂšmes peuvent ĂȘtre dĂ©tectĂ©s trĂšs tĂŽt dans le processus, avant la mise en production dĂ©finitive, dans le cadre d’un environnement d’essai.

Des dĂ©ploiements frĂ©quents et progressifs limitent Ă©galement la probabilitĂ© d’ajouter des bugs et facilitent leur identification et leur correction. Les analyses de sĂ©curitĂ© sont plus rapides Ă  effectuer car moins complexes. Les utilisateurs∙rices ont ainsi accĂšs rapidement Ă  de nouvelles fonctionnalitĂ©s sans pour autant ĂȘtre dĂ©bordĂ©âˆ™e∙s.

En tant que conseiller∙ùre, j’ai besoin de pouvoir visualiser toutes les tĂąches de mon Ă©quipe

La BCF repose sur un environnement IT complexe. Il rassemble de grands acteurs avec de grandes solutions comme SAP et Finnova. Tant et si bien qu’une simple demande peut se transformer en projet Ă  part entiĂšre et prendre des mois, voire des annĂ©es.

Nous n’avons pas essayĂ© de remplacer les outils existants pour mettre en Ɠuvre de nouvelles fonctionnalitĂ©s. Nous avons au contraire crĂ©Ă© une couche supplĂ©mentaire. Avec d’une part une passerelle API pour permettre la communication entre eux, et d’autre part les portails via lesquels nous mettons Ă  disposition les fonctionnalitĂ©s qui apportent rapidement un plus pour les utilisateurs∙rices.

Par exemple, au lieu de synchroniser toutes les tĂąches depuis tous les systĂšmes monolithiques existants dans un autre pour la story « En tant que conseiller∙ùre, j’ai besoin de pouvoir visualiser toutes les tĂąches de mon Ă©quipe », nous avons crĂ©Ă© un index de toutes les tĂąches dans tous les systĂšmes et publiĂ© cet affichage dans un widget du portail.

Ainsi, tous∙tes les collaborateurs∙rices peuvent visualiser toutes les tĂąches devant ĂȘtre accomplies au sein d’un seul et mĂȘme affichage optimisĂ©, tout en utilisant le systĂšme dĂ©diĂ© pour rĂ©aliser le travail correspondant. Le portail gĂ©nĂšre une vue d’ensemble du parcours des collaborateurs∙rices et fait office de point d’entrĂ©e pour travailler sur un systĂšme dĂ©diĂ©.


Qu’en penses-tu?