Digital Salary – l’agilité au service de notre système de salaires

  • Nadja Perroulaz

DĂšs sa crĂ©ation, Liip a adoptĂ© un systĂšme de rĂ©munĂ©ration cohĂ©rent. Pour rester dans la course, nous avons Ă  cƓur de le dĂ©velopper constamment. Au centre de cette dĂ©marche : le progrĂšs humain et digital.

En 2019, nous avions proposĂ© une explication succincte de notre système salarial. Deux ans plus tard, une petite mise Ă  jour s’impose. Car nous faisons en permanence Ă©voluer nos procĂ©dures internes, et parmi elles notre systĂšme de salaires. Pour ces Ă©volutions internes, nous adaptons les outils et les mĂ©thodes Ă©prouvĂ©s du dĂ©veloppement de logiciels agile, et testons ainsi efficacement de nouvelles fonctionnalitĂ©s.

La digitalisation et l’agilitĂ© s’appliquent aussi au systĂšme de rĂ©munĂ©ration

Nous adoptons pour nos processus et projets internes presque la mĂȘme approche que pour les projets de nos client∙e∙s. Nous optons pour des mĂ©thodes de travail agiles et utilisons des outils que nos client∙e∙s connaissent. D’une part, cela nous permet de tester concrĂštement certains aspects technologiques afin d’en tirer le meilleur parti possible. D’autre part, l’agilitĂ© Ă©tant pour nous une Ă©vidence, il est logique que nous l’appliquions aussi au dĂ©veloppement de nos procĂ©dures internes.

ILes processus internes sont soumis Ă  des audits externes

Afin de ne pas perdre de vue l’essentiel, nous faisons souvent appel Ă  des partenaires externes chargĂ©s de nous « challenger ». Quand il est question de thĂšmes fondamentaux comme les systĂšmes de salaires justement, nous ne nous contentons pas de demander l’avis de nos collaborateur∙trice·s (Liipers). Nous travaillons aussi en collaboration avec des professionnels extĂ©rieurs.

La dĂ©marche qui encadre le systĂšme de salaires s’articule autour de plusieurs axes :

  1. Nous évaluons réguliÚrement la satisfaction des Liipers.
  2. Le systĂšme de salaires est soumis Ă  un audit externe.
  3. Une Ă©quipe interdisciplinaire est chargĂ©e de dĂ©velopper le systĂšme. À l’instar de nos Ă©quipes de dĂ©veloppement, elle s’inspire de mĂ©thodes agiles.
  4. Des hypothÚses sont formulées et les thématiques les plus complexes sont divisées en sous-thÚmes afin de pouvoir travailler sous forme de sprints.
  5. Chaque nouveau développement est testé par des personnes qui travaillent dans le systÚme.
  6. Une fois les tests rĂ©ussis, nous passons Ă  la mise en Ɠuvre.
  7. La solution dĂ©finitive est elle aussi rĂ©guliĂšrement mise Ă  l’épreuve, car nous tenons Ă  entretenir un systĂšme vivant, au sein d’une organisation fluide.

La remise en question active est au cƓur de notre systĂšme organisationnel. Elle est inscrite dans l’ADN de notre modĂšle de fonctionnement, l’holacratie.

Tools et méthodes

Dans le cadre de tels dĂ©veloppements - et de l’univers agile, nous avons recours Ă  des mĂ©thodes et outils connus. Chez Liip, nous travaillons avec Miroboards, nous mettons en Ă©vidence nos thĂ©matiques au moyen de la mĂ©thode Kanban et nous saisissons des tickets dans Jira. Pour la dĂ©finition d’hypothĂšses et de tests par exemple, nous utilisons Ă©galement la mĂ©thode du Design Thinking.

Plus de simplicité et une approche plus ciblée grùce aux sprints

Le systĂšme de salaires de Liip est dĂ©veloppĂ© par le biais de sprints. Cela signifie que l’équipe interdisciplinaire travaille pendant certains jours du mois exclusivement sur ce sujet. Les sprints sont utilisĂ©s dans le modĂšle de dĂ©veloppement agile pour se consacrer de maniĂšre ciblĂ©e Ă  un projet. L’avancĂ©e du projet est Ă©valuĂ©e en fonction des sprints achevĂ©s, mais aussi sur la base des rĂ©sultats des diffĂ©rents sprints.

Les OKR (Objectives and Key Results) constituent un deuxiĂšme instrument de mesure dont nous nous servons. En effet, difficile de concevoir l’agilitĂ© sans OKR. Le systĂšme de rĂ©munĂ©ration d’une entreprise est un trĂšs vaste sujet. Les OKR aident Ă  identifier les bons axes de dĂ©veloppement et Ă  les prioriser. Les OKR permettent de dĂ©terminer la prioritĂ© des mois Ă  venir, les sprints aident Ă  planifier le travail et les diffĂ©rentes Ă©tapes de la mise en Ɠuvre sont consignĂ©es sous forme de tickets et de Post-its.

Outre les outils et les mĂ©thodes, la composition de l’équipe est elle aussi dĂ©cisive. Si tous les membres de l’équipe travaillent en permanence sur le mĂȘme sujet, l’agilitĂ© devient vite inefficace. Les OKR et les sprints sont donc rĂ©partis dans plusieurs groupes de projet, unis par un challenge commun et collectif.

« Fail early fail often »

Quel que soit le produit faisant l’objet d’un dĂ©veloppement agile, il faut impĂ©rativement le tester. Chez Liip, nous testons chaque nouvelle fonctionnalitĂ© et chaque nouveau dĂ©veloppement. Cette dĂ©marche peut paraĂźtre fastidieuse mais elle ne l’est pas. Car nous nous fions Ă  la devise « fail early fail often », Ă  savoir que nous concevons et testons des hypothĂšses , que nous dĂ©cidons ensuite d’abandonner ou de creuser. En 2020 par exemple, le systĂšme d’évaluation par les pairs a Ă©tĂ© remaniĂ© de façon Ă  ce que chaque Liiper puisse savoir quel feedback il∙elle a reçu de qui. Cette fonctionnalitĂ© a Ă©tĂ© mise en Ɠuvre puis rĂ©Ă©valuĂ©e au bout d’un an seulement.

Équipe interdisciplinaire : pourquoi la diversitĂ© est-elle cruciale ?

Les opinions divergentes de dĂ©veloppeurs∙euses, de membres du conseil, de responsables RH et de spĂ©cialistes de l’UX sont prises en compte et affichĂ©es. Compte tenu de la composition de l’équipe, cela permet de reflĂ©ter les structures de Liipers, car nous comptons davantage de dĂ©veloppeurs∙euses que de responsables RH ou de concepteur∙rice·s UX par exemple. D’autre part, cette mĂ©thode permet d’inclure aussi bien la perspective interne que le point de vue externe (avec les membres du conseil d’administration).

Les avantages

Le dĂ©veloppement de normes internes nous aide Ă  mettre Ă  jour nos conditions de travail. Pour ĂȘtre rapide sur le marchĂ©, il faut aussi l’ĂȘtre en interne. C’est le seul moyen de rĂ©ussir Ă  gagner de nouveaux talents. Rester dans la course n’est pas toujours facile, mais cela fait partie de l’évolution constante de la sociĂ©tĂ©. C’est donc un dĂ©fi que nous cherchons Ă  relever au travers de tous nos processus.


Qu’en penses-tu?