Digital Campaigning – le secret de la réussite

  • Jenny Zehnder

ellexx.com a lancĂ© un produit plutĂŽt impressionnant. Les campagnes digitales qui gĂ©nĂšrent un impact permettent Ă  l’agence et Ă  la cliente de contribuer Ă  l’évolution sociale.

En savoir plus sur nos services Contenu et DĂ©veloppement sur-mesure.

Plus qu’un site Web, un mouvement

L’égalitĂ© des chances entre hommes et femmes est encore loin d’ĂȘtre atteinte. En Suisse, 56 % des femmes sont dĂ©pendantes Ă©conomiquement. Il faut que cela change. L’argent mĂšne le monde et les femmes ne sont pas encore parmi les meneurs. elleXX regroupe un site Web, une newsletter, des check-lists, des vidĂ©os et un espace membres payant. Les abonné·e·s bĂ©nĂ©ficient de fonctionnalitĂ©s exclusives, comme la version PDF de toutes les checklists concernant les Ă©carts Ă  combler, ou encore des contenus supplĂ©mentaires et des rĂ©ductions, p. ex. sur les cours Money Hacks. En s’abonnant, les utilisateurs·trices soutiennent la crĂ©ation de contenus et le mouvement. GrĂące Ă  des partenariats ciblĂ©s avec des institutions financiĂšres et des compagnies d’assurances, elleXX propose des produits en collaboration avec ses partenaires, permettant ainsi aux femmes de combler certains Ă©carts. Parmi ces offres figurent notamment un produit d’actions, une solution de prĂ©voyance du pilier 3a et une assurance de protection juridique.

Contribuer Ă  combler l’écart

À travers son travail de recherche journalistique quotidien, elleXX met en lumiĂšre les carences en matiĂšre d’égalitĂ© entre hommes et femmes, prĂ©sente des pionniĂšres, des idĂ©es et des Ă©lĂ©ments de rĂ©ponse, tout en contribuant Ă  la discussion par des Ă©clairages diffĂ©rents. En permettant aux utilisateurs·trices de lui apporter leur soutien sous la forme d’une adhĂ©sion, elleXX crĂ©e un nouveau modĂšle de financement pour les contenus journalistiques.

GrĂące aux articles journalistiques et aux mesures concrĂštes visant Ă  l’éducation financiĂšre, les utilisateurs·trices sont incité·e·s Ă  prendre l’initiative. Les analyses scientifiques et les checklists avec des Ă©tapes concrĂštes aident les utilisateurs·trices Ă  combler les Ă©carts de rĂ©munĂ©ration rencontrĂ©s au quotidien.

Un départ en trombe

La plateforme a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e et mise en ligne en quelques mois seulement. La rĂ©daction a Ă©tĂ© mise en place dĂšs les premiers mois pour assurer la publication journaliĂšre de nouveaux articles. L’ambition graphique et crĂ©ative s’exprime avec exigence au quotidien. Un projet digital ne gagne pas forcĂ©ment en qualitĂ© plus la phase de spĂ©cification est longue. Nous attachons une importance particuliĂšre Ă  la mise en Ɠuvre rapide du projet et Ă  son dĂ©veloppement continu. Le design d’écran et le prototype ont Ă©tĂ© conçus sur la base des groupes cibles dĂ©finis et du langage visuel de Simone ZĂŒger. Le prototype permet de visualiser le potentiel et les limites d’un produit digital. Durant les quelques mois seulement qui ont sĂ©parĂ© le dĂ©but du projet du lancement de la plateforme, il a fallu redĂ©finir certaines prioritĂ©s afin de pouvoir obtenir le plus fort impact possible.

Un groupe cible qui va au-delĂ  des femmes

Les femmes représentent 49,62 % de la population suisse. Autrement dit, la cible visée par le site Web totalise potentiellement 4 302 599 personnes. Le public visé par elleXX comprend des femmes de tous horizons.

Elles ont pour dĂ©nominateur commun de ne pas ĂȘtre ciblĂ©es par les offres actuellement formulĂ©es dans le domaine des finances et de l’éducation financiĂšre. Il peut s’agir aussi bien d’une femme au foyer qui a de l’argent, mais qui n’a pas encore eu la volontĂ© ou le temps de s’occuper de sa prĂ©voyance personnelle. Ou d’une femme d’affaires qui, jusqu’à prĂ©sent, a laissĂ© son argent dormir Ă  la banque, parce qu’elle ne se sentait pas attirĂ©e par les offres bancaires existantes, avec leur langage et leur communication souvent masculins.

Il est important de noter que si elleXX s’adresse explicitement aux femmes, les hommes sont Ă©galement les bienvenus. elleXX ne veut exclure personne et entend mettre ses produits et articles Ă  la disposition de l’autre moitiĂ© de la population.

Un design lui aussi orienté utilisateur et utilisatrice

Les choix typographiques et chromatiques ont Ă©tĂ© mĂ»rement rĂ©flĂ©chis. Ainsi, la police de caractĂšres utilisĂ©e, « Moderat », est l’Ɠuvre des designers suisses Fabian Fohrer et Fabian Huber. Le design Ă©purĂ©, mais Ă  forte dimension interactive, a Ă©tĂ© testĂ© et amĂ©liorĂ© avec un panel d’utilisateurs·trices. Ces tests structurĂ©s et modĂ©rĂ©s ont permis de tester et d’analyser diffĂ©rentes hypothĂšses. Les parcours des utilisateurs et la clartĂ© des explications et des textes accompagnant les produits ont notamment Ă©tĂ© testĂ©s afin de savoir oĂč les groupes cibles rencontraient les plus grandes difficultĂ©s.

elleXX entend ainsi rendre des sujets abstraits et complexes comme les finances ou les investissements plus accessibles aux femmes qui, souvent, ne s’en occupent pas de maniùre approfondie.


Qu’en penses-tu?