Des accès digitaux redynamisés

  • Gerhard Andrey

Avec le portail conseiller·Úre·s, la BCF complĂšte le portefeuille de ses accĂšs digitaux redynamisĂ©s. L’expĂ©rience utilisateur est homogĂšne. Ainsi, le site web, le portail clients et le poste de travail intranet personnalisĂ© ont Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©s au sein de l’écosystĂšme BCF Ă  partir de style numĂ©rique.

En savoir plus sur nos services DĂ©veloppement sur-mesure et CMS.

Mettre en place des accĂšs digitaux efficaces et uniformes pour tout le monde – tel Ă©tait l’objectif fixĂ© par la Banque Cantonale de Fribourg pour ses projets web. Ces trois derniĂšres annĂ©es, nous avons crĂ©Ă© de nouveaux outils puissants qui traduisent l’identitĂ© visuelle et l’identitĂ© d’entreprise de la Banque avec un haut niveau de qualitĂ©. Ces outils ont Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©s Ă  tous les niveaux : site web, portail client·e·s, intranet personnalisĂ© sur le poste de travail, etc.

Un site Web relancé avec succÚs

La refonte complĂšte du site web de l’entreprise a servi de base de travail pour tous les sites web de la BCF, selon une approche Ă  la pointe de la technologie et optimisĂ©e pour tous les appareils. Le recentrage sur les besoins des utilisateurs·trices s’est accompagnĂ© d’une rĂ©organisation du portefeuille de produits. Il n’est pas rare qu’en revoyant son identitĂ©, une entreprise engage du mĂȘme coup une rĂ©flexion sur son offre. L’approche s’est rĂ©vĂ©lĂ©e payante, puisque les ventes ont considĂ©rablement augmentĂ© depuis la refonte du site.

L’essentiel en un coup d’Ɠil sur le portail clients

Il n’est pas toujours nĂ©cessaire d’ouvrir l’application de e-banking et d’avoir accĂšs Ă  toutes ses fonctionnalitĂ©s. Consulter l’état des comptes ou effectuer des transactions simples sont des activitĂ©s moins gourmandes en ressources et qui peuvent ĂȘtre traitĂ©es en consĂ©quence. Avec le portail clients, la BCF a pour ainsi dire agrandi le hall d’entrĂ©e du e-banking. Ce portail permet de gĂ©rer les principales donnĂ©es de gestion clients et d’accĂ©der Ă  certaines fonctions du e-banking.

Fonctionnalité sur mesure pour le poste de travail

L’intranet utilise les mĂȘmes composantes techniques et de design que le site web et le portail clients. De conception entiĂšrement nouvelle, l’intranet donne aux collaborateur·trice·s de la BCF la possibilitĂ© d’orchestrer au mieux leur travail. Ainsi, les collaborateur·trice·s peuvent composer eux-mĂȘmes les diffĂ©rentes applications Ă  l’aide de vignettes adaptables. Une grande partie des fonctionnalitĂ©s est utilisable directement dans le navigateur sans avoir Ă  ouvrir l’application back-office respective.

Un guide de style dynamique pour tous les besoins digitaux

Le guide de style digital est la clĂ© de voĂ»te de tous les projets digitaux de la BCF. Tous les Ă©lĂ©ments d’interface, qu’il s’agisse d’un bouton ou d’une zone de saisie, sont conformes Ă  la charte esthĂ©tique de la BCF, quel que soit le canal utilisĂ©.
Les diffĂ©rents portails de la banque donnent ainsi l’impression d’avoir Ă©tĂ© coulĂ©s dans le mĂȘme moule et la rĂ©utilisation de nombreux Ă©lĂ©ments a permis de gagner du temps au moment de concevoir chaque nouvelle plateforme.

La flexibilité grùce au découplage

De nos jours, l’activitĂ© bancaire est gĂ©rĂ©e Ă  l’aide d’une multitude de systĂšmes (systĂšme bancaire central, calculateur d’intĂ©rĂȘts ou CRM) en vue de simplifier, voire d’automatiser entiĂšrement les processus. Disposer d’un accĂšs personnalisĂ© Ă  tous ces outils est un critĂšre essentiel pour l’efficacitĂ© des opĂ©rations bancaires au quotidien, tant pour les client·e·s que pour les collaborateur·trice·s. Le moyen le plus simple pour y parvenir est de dĂ©velopper et d’exploiter les applications web en les sĂ©parant clairement des processus de back-office. C’est pourquoi la BCF a crĂ©Ă© une interface unifiĂ©e (API) qui dissocie clairement les portails web des systĂšmes de back-office. Cela permet Ă  la banque d’ĂȘtre beaucoup plus flexible dans la rĂ©ponse apportĂ©e aux besoins trĂšs spĂ©cifiques, tout en rendant l’ensemble de l’écosystĂšme plus rĂ©sistant et moins tributaire des applications commerciales individuelles.

Une mise en Ɠuvre progressive

Une Ă©volution plutĂŽt qu’une rĂ©volution ! PlutĂŽt que de voir chamboulĂ©es leurs habitudes du jour au lendemain, les clients prĂ©fĂšrent avoir du temps pour se faire progressivement aux changements dans leurs pratiques d’accĂšs au e-banking. Et pour les responsables de projet au niveau de la banque, il est avantageux de ne pas avoir Ă  planifier des fonctionnalitĂ©s trop longtemps Ă  l’avance. Les Ă©volutions sont trop rapides sur le marchĂ© et sur le front des technologies. Dans un cas comme dans l’autre, nous pouvons opter pour une approche agile et itĂ©rative. Et nous avons d’autant plus de facilitĂ© Ă  le faire avec un client aussi mature sur le plan de l’agilitĂ© que la BCF.

L’open source, gage d’indĂ©pendance

Nos clients ont accĂšs Ă  tout moment Ă  l’intĂ©gralitĂ© du code source que nous avons dĂ©veloppĂ©. Ils peuvent ainsi faire ce qui bon leur semble, sans aucune limite.Un argument qui compte pour la sĂ©curitĂ© de leurs investissements. Le fait que nous utilisions des Ă©lĂ©ments open source est un gage d’indĂ©pendance pour la BCF, y compris vis-Ă -vis de Liip. Cette ’indĂ©pendance est une preuve incontournable que notre collaboration n’a qu’un seul et unique but : crĂ©er les meilleures applications web possibles dans l’intĂ©rĂȘt de la BCF !


Qu’en penses-tu?