Mise en ligne de l’application Urban Connect (et les défis que nous avons dû relever)

  • Thomas Botton

Cette semaine, nous avons lancĂ© la nouvelle application mobile et le systĂšme de gestion de flotte de vĂ©los Ă©lectriques d’Urban Connect. Voici quelques-uns des dĂ©fis que nous avons rencontrĂ©s en coulisses, et comment nous sommes parvenus Ă  les relever.

En savoir plus sur le service Mobile de notre agence digitale.

Nous sommes en octobre : le feu vert vient d’ĂȘtre donnĂ© pour la refonte de la solution de flotte de vĂ©los d’Urban Connect pour ses clients entreprises (parmi lesquels Google et Avaloq). Nous avons fourni Ă  la start-up nos services d’expĂ©rience utilisateur (UX), de design ainsi que de dĂ©veloppement mobile. L’objectif consistait Ă  lancer une toute nouvelle application mobile pour iOS et Android, de mĂȘme qu’un nouveau back-office et une API. Une nouvelle solution qui permettrait Ă  Urban Connect d’étendre son activitĂ© sur la base d’une plateforme solide et Ă©volutive.

La mise en ligne s’est dĂ©roulĂ©e avec succĂšs la semaine derniĂšre – yes ! Et tandis que nous sommes en train de prĂ©parer un dĂźner pour fĂȘter cette rĂ©ussite, j’ai pensĂ© que ça pourrait ĂȘtre intĂ©ressant de parler des dĂ©fis que nous avons relevĂ©s avec brio dans le cadre de cet ambitieux projet.

Faire en sorte que l’utilisateur∙rice se serve de l’application le moins possible !

Le dĂ©veloppement de ce produit avait ceci de particulier que pour une fois, nous avions Ă  concevoir une application qui devrait ĂȘtre utilisĂ©e le moins possible. DrĂŽle de prĂ©requis, Ă  l’heure oĂč tout le monde ne jure que par la fidĂ©lisation et l’engagement des client∙e∙s !
Mais il faut savoir qu’Urban Connect entend fournir une solution de vĂ©los dotĂ©s de serrures connectĂ©es que l’on peut ouvrir avec son smartphone (via la technologie Bluetooth). Les gens veulent pouvoir s’en servir pour rĂ©server un vĂ©lo et se rendre d’un point A Ă  un point B, avec le moins d’interaction possible – y compris avec le logiciel de notre application mobile.

C’est grĂące Ă  nos ateliers UX, entiĂšrement consacrĂ©s aux problĂšmes des utilisateurs, que nous avons mis le doigt sur cette problĂ©matique singuliĂšre. ConcrĂštement, nous nous sommes rendu∙e∙s dans les bureaux de Google Ă  Zurich afin d’écouter et d’analyser les avis des utilisateurs∙rices rĂ©el∙le∙s de la solution, et de dĂ©couvrir les problĂšmes qu’ils∙elles rencontraient. C’est ainsi que nous avons compris que les utilisateurs∙rices voulaient utiliser l’application le moins possible. L’idĂ©al Ă©tant qu’elle fonctionne automatiquement sans mĂȘme qu’ils∙elles aient Ă  sortir leur smartphone de leur poche.

Seulement aprĂšs ça, nous avons commencĂ© Ă  esquisser les premiers wireframes, et Ă  itĂ©rer sur des prototypes avec Urban Connect et ses client∙e∙s, pour vĂ©rifier que ce que nous nous apprĂȘtions Ă  construire rĂ©pondait bien aux vrais problĂšmes des utilisateurs∙rices.
Pour terminer, nous avons dĂ©veloppĂ© et appliquĂ© la couche de design de l’interface utilisateur.

Le résultat tient en quelques mots, énoncés par une personne travaillant chez Google :

“Waouh, c’est comme une Tesla !
Je ne me sers jamais de la clĂ© mais je l’ai toujours sur moi, et ça fonctionne.”

Une fois de plus, nous avons d’abord travaillĂ© sur les problĂšmes, et pas sur les aspects liĂ©s au design. Cela peut paraĂźtre simple mais ce n’est pourtant pas une approche aussi rĂ©pandue qu’on pourrait le croire.

Cadenas connectés de tiers, téléphones Android sophistiqués et MVP

La plupart des difficultés que nous avons rencontrées étaient liées à la connectivité Bluetooth entre les serrures intelligentes de Noke et les appareils Android chinois.

Le problĂšme avec Noke, c’est que l’entreprise est encore une start-up et que son produit prĂ©sente donc encore quelques dĂ©fauts, notamment en matiĂšre d’actualisation de la documentation ou de fiabilitĂ© du hardware.

Pour gagner du temps et Ă©viter de se rejeter les responsabilitĂ©s les uns sur les autres avec Urban Connect, nous avons contactĂ© Noke directement afin de rĂ©soudre les problĂšmes les uns aprĂšs les autres. Et nous devons avouer que Noke a parfaitement jouĂ© le jeu : nous avons reçu des rĂ©ponses rapides et utiles qui nous ont permis d’éliminer la majeure partie des obstacles en moins de quelques jours Ă  chaque fois.
Quoi qu’il en soit, il faut prendre en compte tous ces allers-retours dans l’organisation et le calcul de la marge lors de l’élaboration du devis – heureusement nous l’avions fait !

Tests of our Urban Connect Mobile App Developments
_Session de test de notre application mobile pour Urban Connect._

Quant aux smartphones Android, l’histoire est la mĂȘme Ă  chaque fois : la fragmentation des appareils Android est une plaie. Nous le savons et avons donc achetĂ© de nombreux appareils Android diffĂ©rents pour garantir la meilleure couverture possible.
Cependant il y a toujours un cas extrĂȘme qui sort du lot, par exemple un smartphone chinois dotĂ© d’une ROM Android spĂ©cifique – d’ailleurs le modĂšle ne se vend manifestement plus, ce qui n’a pas simplifiĂ© les choses.

Pour nous sortir de ce mauvais pas, nous avons eu recours Ă  un outil simple : la communication. PlutĂŽt que de nous renvoyer la balle indĂ©finiment, nous avons directement contactĂ© l’utilisateur∙trice final∙e pour en savoir plus sur le problĂšme et mieux le comprendre.

Or, si la communication est toujours une bonne alliĂ©e, elle est d’autant plus efficace qu’elle intervient tĂŽt dans le projet.
Pour dĂ©velopper nos produits, nous utilisons la technique du “produit minimum viable” (Minimum Viable Product en anglais, ou MVP). Cela nous a permis de nous concentrer sur ces points critiques dĂšs le premier jour, d’y travailler et de trouver des solutions – plutĂŽt que de mettre au point le produit complet et de nous retrouver coincĂ©âˆ™e∙s lors de la mise en ligne avec des problĂšmes insolubles.

La clé du succÚs : un partenariat basé sur la confiance

En plus de l’UX et des dĂ©fis techniques habituels que nous rencontrons Ă  chaque fois, les personnes impliquĂ©es dans ce projet ont vĂ©ritablement contribuĂ© Ă  la rĂ©ussite du produit. Ce succĂšs est en grande partie dĂ» Ă  la relation de confiance que nous avons entretenue avec Urban Connect.

Des Ă©vĂ©nements inattendus jusqu’aux sueurs froides liĂ©es au planning (pas de panique, nous avons respectĂ© les dĂ©lais), les Ă©preuves ont Ă©tĂ© nombreuses. Lors de chacune d’entre elles, Judith et son Ă©quipe nous ont fait confiance, comme nous l’avons fait tout au long du projet. Sans cette confiance, nous aurions pu Ă©chouer Ă  bien des moments, mais nous avons toutes et tous choisi de garder une approche orientĂ©e solution et de nous concentrer sur l’objectif du lancement de produit. Un Ă©tat d’esprit qui a portĂ© ses fruits, une fois de plus.

A Trustful Partnership as a Key to a Product Success
_Un partenariat basĂ© sur la confiance : la clĂ© d’un produit rĂ©ussi._

Quelle est la suite du programme pour Urban Connect ?

Maintenant que nous avons joyeusement appuyĂ© sur le bouton « Mise en ligne », nous allons d’abord commencer par fĂȘter cette rĂ©ussite dignement autour d’un bon lunch Ă  Zurich. L’expĂ©rience a Ă©tĂ© intense mais nous avons adorĂ© travailler sur des produits aussi ambitieux qui vont aider les villes Ă  devenir plus saines, en rĂ©duisant la pollution et en incitant leurs habitant∙e∙s Ă  bouger plus.

Puis nous aurons Ă  nous occuper d’une multitude de fonctionnalitĂ©s en 2018, par exemple l’intĂ©gration de modules IoT Ă  la plateforme. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services de Urban Connect, n’hĂ©sitez pas Ă  contacter Judith pour lui demander une dĂ©mo de la solution.


Qu’en penses-tu?