Travail d’équipe : la clé d’un produit abouti

  • Timur Erdag

En matiĂšre de convivialitĂ© et de technologie, la plateforme web et l’application d’AMIGOS ont tout bon. La plateforme est nĂ©e de la coopĂ©ration efficace de deux agences avec Migros. RĂ©sultat: la plus grande chaĂźne suisse de commerce de dĂ©tail rĂ©volutionne la façon de faire ses courses et lance le concept de shopping social.

En savoir plus sur le service DĂ©veloppement sur-mesure de notre agence digitale.

AMIGOS est le fruit de la coopĂ©ration entre Liip et dreipol. Son concept : une plateforme Web pour les personnes qui passent commande et une application pratique pour celles disposĂ©es Ă  les livrer. La plateforme devait relever plusieurs dĂ©fis, d’oĂč la complexitĂ© de sa mise en Ɠuvre. Sans compter que l’interdĂ©pendance technique des diffĂ©rents logiciels et technologies a Ă©galement corsĂ© l’affaire.

Collaboration de deux agences

Les deux agences, tout comme le client final, peuvent ĂȘtre satisfait·e·s du rĂ©sultat. Colin Frei, ex-Product Owner chez Liip, Ă©voque une coopĂ©ration inspirante et envisage sans mal une autre collaboration future avec dreipol. GrĂące Ă  des mĂ©thodes de projet agiles (les exigences ont Ă©tĂ© prĂ©cisĂ©es et spĂ©cifiĂ©es de sprint en sprint) et Ă  une communication efficace entre les trois parties, le produit a pu grandir de maniĂšre itĂ©rative. Il s’est ainsi continuellement amĂ©liorĂ©, aussi bien sur le plan du contenu que de la conception et de la technique. La rĂ©partition des tĂąches a Ă©tĂ© fondamentale pour cette Ă©laboration collĂ©giale de la plateforme. L’agence dreipol a conçu le frontend de la boutique en ligne et de l’application, et s’est chargĂ©e de l’UX et du design. Liip de son cĂŽtĂ© a pris en charge le backend et l’interface administrative, ainsi que la connexion Ă  l’API de Migros.

Pas d’interruption mais un complĂ©ment

MĂȘme des gens qui n’avaient encore jamais fait leurs courses en ligne utilisent dĂ©sormais AMIGOS. La plateforme est rapide et la commande personnalisĂ©e, sans montant minimum obligatoire . La procĂ©dure de commande est trĂšs simple grĂące Ă  la convivialitĂ© de l’interface, et trĂšs agrĂ©able grĂące Ă  la rapiditĂ© de la livraison. Une expĂ©rience innovante et parfaitement adaptĂ©e au quotidien.

RĂ©duction Ă  l’essentiel

AMIGOS dispose de plusieurs fonctionnalitĂ©s utiles et supplĂ©mentaires, avec notamment une boutique en ligne et une application pour les bĂ©nĂ©voles disposĂ©s Ă  prendre en charge les livraisons. Pour autant, le visuel d’AMIGOS est rĂ©duit Ă  l’essentiel afin de ne pas dĂ©tourner l’attention des utilisateurs∙trices.

Sécurité

Se faire livrer ses courses par des personnes que l’on ne connaĂźt ni d’Ève ni d’Adam implique une bonne dose de confiance. La boutique en ligne AMIGOS et l’application livraison contiennent, et respectent, les standards de sĂ©curitĂ© les plus Ă©levĂ©s. Tous les bĂ©nĂ©voles sont par exemple tenus de s’authentifier manuellement au moyen d’une photo. Le systĂšme de paiement Stripe leur impose en outre de confirmer toutes leurs donnĂ©es personnelles importantes. Une fonction Feedback permet par ailleurs aux personnes qui passent commande d’évaluer celles qui les livrent. Un bon moyen de crĂ©er de la confiance. Les acheteurs∙euses ont mĂȘme la possibilitĂ© de bloquer un∙e livreur∙euse. Par exemple, si un acheteur ne souhaite pas que son voisin direct se charge de ses commissions, il peut l’enregistrer directement dans son profil utilisateur.

Usability tests réguliers

La comprĂ©hension d’AMIGOS doit ĂȘtre intuitive. Pour le garantir, Migros a rĂ©alisĂ© des tests complets en interne. Les utilisateurs∙trices ont une influence considĂ©rable sur l’avenir d’AMIGOS. Des commentaires peuvent ĂȘtre laissĂ©s directement, aussi bien dans la boutique en ligne que dans l’application.

AccĂšs sans entrave

La plateforme web a Ă©tĂ© mise en Ɠuvre de façon Ă  ĂȘtre accessible Ă  tout le monde, sans exception. AMIGOS rĂ©pond aux critĂšres d’accessibilitĂ© les plus courants, qui ont fait partie des exigences dĂšs le dĂ©part. L’Accessibility Developer Guide a Ă©galement servi de rĂ©fĂ©rence. Ce guide a Ă©tĂ© rĂ©digĂ© dans le cadre d’une collaboration entre plusieurs agences web, dans l’idĂ©e de rendre le web plus accessible Ă  tous. Les personnes malvoyantes Ă©taient tout particuliĂšrement au cƓur de la dĂ©marche, afin qu’elles puissent aussi passer commande facilement. La boutique en ligne respecte une taille de caractĂšres minimale pour l’affichage des contenus. Les contrastes et intensitĂ©s de couleurs sont suffisamment marquĂ©s pour que les personnes qui distinguent mal les couleurs puissent lire les contenus. La terminologie est simple et des textes alternatifs viennent expliciter les images et visuels.

Pas de limitation de la performance malgrĂ© un grand nombre d’utilisateurs∙trices

Peu aprĂšs sa mise en ligne, la plateforme rencontrait dĂ©jĂ  un grand succĂšs mĂ©diatique. En consĂ©quence, le nombre d’utilisateurs∙trices a vite augmentĂ©. Avant mĂȘme le lancement officiel de la plateforme, des tests complets de capacitĂ© de charge avaient Ă©tĂ© menĂ©s Ă  bien pour vĂ©rifier sa performance. À plusieurs reprises, et dans diffĂ©rentes versions. Les rĂ©sultats Ă©taient sans appel et garantissaient d’emblĂ©e un parfait fonctionnement de la plateforme, mĂȘme en cas de forte frĂ©quentation.

Nouveau frontend et gadgets techniques

La sĂ©paration propre et nette entre frontend et backend Ă©tait l’un des enjeux principaux de la rĂ©alisation technologique. Nous nous sommes servis des systĂšmes existants (connexion Migros, API des fiches produits de Migros) pour concevoir l’overhandling. Dreipol a Ă©laborĂ© un frontend spĂ©cifique, lui-mĂȘme couplĂ© Ă  une API de fiches produits. Cette API, que nous avions dĂ©jĂ  conçue pour Migros, a facilitĂ© la crĂ©ation de l’overhandling. Comme le dĂ©roulement technique d’une commande Ă©tait trĂšs diffĂ©rent de celui d’une boutique en ligne habituelle, nous avons misĂ© sur un dĂ©veloppement personnel avec le framework Symfony. Le moteur de workflow Symfony nous a permis de rĂ©aliser toutes les Ă©tapes du processus de commande et de mise en relation. Si la sĂ©lection de produits dans le panier est on ne peut plus classique, le check-out final en revanche est beaucoup plus atypique. Les prix exacts n’étant pas connus Ă  l’avance, un montant avec une certaine rĂ©serve est provisionnĂ© sur la carte de crĂ©dit. La personne qui passe commande choisit ensuite une plage de livraison. L’information est relayĂ©e aux potentiels bĂ©nĂ©voles, qui peuvent dĂ©cider d’accepter ou non la livraison. La commande n’est confirmĂ©e qu’à partir du moment oĂč un∙e livreur∙euse accepte de prendre en charge la livraison. Cette personne se rend alors dans un magasin Migros, fait les courses puis scanne le ticket de caisse aprĂšs avoir payĂ©. Une fois la commande livrĂ©e, l’acheteur∙euse doit confirmer la livraison. Le montant provisionnĂ© sur la carte de crĂ©dit est comparĂ© au montant rĂ©el, et la carte est dĂ©bitĂ©e. La personne ayant effectuĂ© la livraison est ensuite remboursĂ©e par virement. Il a aussi fallu intĂ©grer la logique de coupon / rabais spĂ©cifique Ă  chaque utilisateur∙trice. Quant Ă  la gestion des paiements par carte de crĂ©dit et aux remboursements des livreurs∙euses, nous sommes passĂ©s par la passerelle de paiement Stripe.


Qu’en penses-tu?