Nous entamons un nouveau chapitre de l’open data

  • Hannes Gassert

Nous nous engageons activement depuis 10 ans en faveur de l’open data. GrĂące Ă  une nouvelle lĂ©gislation et au dĂ©veloppement de l’équipe, la dynamique s’intensifie en permanence.

En savoir plus sur notre service Open data.

Notre histoire dans le domaine de l’open data a commencĂ© avec des portes fermĂ©es – et avec l’iPhone. Lorsque l’iPhone est arrivĂ© sur le marchĂ© suisse en 2008, la premiĂšre application suisse a fait son apparition dans l’App Store grĂące au Liiper Marc Ammann. Elle s’appelait GottaGo et Ă©tait alors ultra-tendance : oĂč que l’on se trouvait, elle permettait d’avoir toujours Ă  portĂ©e de main les itinĂ©raires actuels et pertinents des transports en commun. BasĂ©e sur la technologie GPS, l’application donnait mĂȘme accĂšs Ă  des donnĂ©es que les transports publics eux-mĂȘmes n’étaient pas capables de fournir.

Le tout Ă©tait on ne peut plus inofficiel, Ă  la limite de l’illĂ©gal : car les informations venaient de sources ouvertes, lisibles par machine, du site Web des CFF – Ă  l’époque, Open Data n’existait pas encore en Suisse.
ta.

Des débuts précoces, qui ont duré dans le temps

L’évolution se poursuit et mĂšne en 2011 Ă  la crĂ©ation de l’association de promotion de l’open data, Opendata.ch. DĂšs les premiĂšres heures, elle compte parmi les membres de sa direction non seulement l’ex Liiper Matthias StĂŒrmer, mais aussi Andreas Amsler, qui ne tarderait pas Ă  rejoindre nos rangs.

L’Open Knowledge Conference de 2013 Ă  GenĂšve marque le lancement d’Opendata.swiss, un portail de donnĂ©es CKAN dĂ©veloppĂ© par nos soins. DĂ©sormais, l’open data a rĂ©solument sa place dans le dĂ©bat public suisse. Le sort de GottaGo est jetĂ© en 2017 : Ă  nos cĂŽtĂ©s, les CFF et l’Office fĂ©dĂ©ral des transports lancent Opentransportdata.swiss, devenant ainsi des leaders mondiaux de l’open transport data.

Chapitre suivant : la LMETA et Juan-Pablo Lovato

Un nouveau chapitre s’ouvre Ă  prĂ©sent pour l’open data chez Liip.
FD’une part parce que Juan-Pablo Lovato rejoindra prochainement l’équipe spĂ©cialisĂ©e dans l’open data de Stefanie Taepke. Juan-Pablo Lovato dirige Opendata.swiss depuis de nombreuses annĂ©es, derniĂšrement en qualitĂ© de responsable du secrĂ©tariat Open Government Data Ă  l’Office fĂ©dĂ©ral de la statistique. Nous gagnerons ainsi une expertise supplĂ©mentaire dans le domaine de l’open data, que nous pourrons mettre Ă  profit de nos conseils et services d’accompagnement.

D’autre part, car notre engagement de longue date, par conviction, en faveur de la loi fĂ©dĂ©rale sur l’utilisation des moyens Ă©lectroniques pour l’exĂ©cution des tĂąches des autoritĂ©s, LMETA, est sur le point de se concrĂ©tiser : la stratĂ©gie « Open by default » devrait en effet devenir une loi.

Tu veux aussi accélérer tes projets de données ouvertes ? Alors prends contact avec nous !


Qu’en penses-tu?